Ami.e.s des mers vous connaissez probablement Sylvia Earle, la célèbre plongeuse et biologiste qui œuvre depuis plus de 50 ans pour la préservation des océans !

 

Mais saviez- vous que dans votre centre Dune à Marseille une de vos guides est elle aussi biologiste en écologie marine ? Elle s’appelle Vanessa et a rejoint l’équipe Dune cette année, voici son portrait :

 

 

Vanessa peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours ?

 

J’ai d’abord obtenu un master en biologie et écologie marine puis j’ai intégré le CNRS. J’y ai travaillé pendant cinq ans en tant qu’ingénieur d’études au sein du centre d’Océanologie de Marseille.  Par la suite j’ai exercé comme animatrice scientifique au sein des « Petits Débrouillards », je faisais du « C’est pas sorcier » grandeur nature avec les enfants. J’y suis resté huit ans et je suis aussi devenue guide nature.

 

Pourquoi as-tu souhaité devenir guide de plongée et de randonnée subaquatique ?

 

Pour pouvoir allier mes casquettes à la fois, le côté biologie marine et le côté sensibilisation. Pour vouloir protéger un milieu il faut le connaître ! 

 

 

 

 Quel est ton parcours de plongeuse ?

 

J’ai commencé à plonger il y a quinze ans au centre d’océanologie de Marseille. J’ai aussi une formation de scaphandrier qui me permet de travailler sous l’eau en tant que scientifique.

 

C’est comment d’être une femme dans le milieu de la plongée ?

 

A la fois facile et compliqué, facile dans le sens on on nous voit parfois comme des petites choses donc on nous aide à porter les bouteilles et… en fait c’est tout des fois on nous porte les bouteilles… rires.
Pas évident dans le sens ou c’est encore un monde assez masculin donc on doit supporter les blagues douteuses.

Est-ce que ça te paraît important de faire de la place aux femmes dans la plongée ?

 

Oui ! Parce qu’à l’heure actuelle on est minoritaires et se serait juste bien qu’on soit plus nombreuses. J’estime que les femmes ont autant leur droit, leur place dans ce milieu que les hommes. Les femmes sont capables et fortes techniquement.

Pourquoi plonger à Marseille selon toi ?

 

C’est le terrain de jeu idéal ! Toutes ces îles, la diversité des sites, la biodiversité est incroyable !

C’est parfait pour sensibiliser au milieu et montrer à quel point il est précieux, et transmettre l’envie de le préserver !

 

Ton espèce marine préférée ?

 

Le poulpe, il a été démontré que c’est une espèce incroyablement intelligente pourtant il ne vit que deux ans !

Ce que j’adore c’est qu’on peut avoir une interaction avec eux on peut presque sentir une personnalité, il y en a des peureux des joueurs, des timides, des curieux et ça c’est terrible !

Le mot de la fin, ton site préféré à Marseille.

 

 

L’épave du Chaouen sous le phare de Planier, quelle histoire…

– Merci Vanessa !

 

Découvrez notre offre spéciale Women’s Dive Day